Devenir Chef de Marché Export
Job Stories

Simon Le Cars, diplômé de La Rochelle Business School est aujourd’hui Export Sales Manager au sein de SM France, une entreprise fabriquant du mobilier professionnel dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Un parcours placé sous le signe de l’international, retour avec Simon sur son quotidien professionnel.

Rencontre avec Simon Le Cars,

 

 

 

 

Des missions riches au quotidien...
En qualité de chef de marché export, Simon est en contact permanent avec l’international. Développement de relations avec les partenaires à travers le monde, gestion administrative et rendez-vous prospects et clients, ses journées ne se ressemblent pas.

Responsable du développement des ventes au sein de plus de 30 pays, son poste implique une ouverture d’esprit afin de s’adresser à chaque interlocuteur avec respect et compréhension mutuelle.

« L’équipe étant relativement réduite, il est important d’être flexible et polyvalent. Je m’occupe à la fois du développement de mon portefeuille d’affaires, du sourcing de partenaires, de la gestion du service après-vente mais aussi de la création des supports de communication. »

Savoir identifier le besoin de chacun de ses clients
Les clients de Simon ont des profils variés,  cela implique d’adapter son argumentaire commercial et son savoir-être, décryptage de ses typologies de client :

  • Le profil importateur : Achetant en gros pour revendre à de petits clients, ce profil recherche le rapport qualité-prix optimal. L’enjeu du chef de marché expert est dans un tel cadre d’optimiser les containers que l’entreprise va faire transiter à travers le monde.

#jobstories

  • Le profil revendeur/distributeur : Ici le chef de marché export a un véritable rôle de conseiller à jouer. En effet, son savoir-faire et sa connaissance du marché doivent soutenir le client dans l’orientation de son projet. Généralement, dans un tel contexte le chef de marché collabore directement avec les hôteliers et les restaurateurs. Négociation et diplomatie sont donc les bases de la relation.
  • Le profil architecte : Aujourd’hui pas un hôtel ou restaurant ne se construit sans le recours à un architecte. Le rôle de Simon est dans ce contexte essentiellement basé sur le référencement en vue de faire connaître les solutions de mobilier que l’entreprise propose dans la création et l’aménagement d’espaces.

Au-delà des compétences essentielles telles que l’esprit d’analyse, la négociation ou encore la capacité à piloter des projets via des outils stratégiques, les soft skills restent le socle de tout bon chef de marché export. Compréhension de la vision globale du business, capacité à négocier face au client mais également travail d’équipe constituent des pré-requis pour tout aspirant au poste de chef de marché export.

En outre, durant l’exercice d’un métier où l’on est par définition souvent en déplacement, il est impératif de faire preuve de créativité mais surtout d’adaptabilité. Certains éléments tels qu’un retard d’avion ou une météo capricieuse ne peuvent être contrôlés et pour autant il est souvent nécessaire de composer avec eux. Avis aux personnalités rigides, ce métier n’est peut-être pas pour vous.

Métier pivot au sein des entreprises, le chef de marché export voit ses missions évoluer au fil des projets. Concernant Simon Le Cars son ambition est claire, engranger le maximum d’expérience pour à terme poursuivre sa carrière à l’international et pourquoi pas dans le conseil dans ce secteur du mobilier d’entreprise pour lequel il semble avoir eu un véritable coup de coeur !

Simon Le Cars

 

Plus de détails sur La Rochelle Business School

fr