Parole de diplômé

« Même s’il y a d’abord des échecs, il faut persévérer et rester soi-même. »
Master Grande École (Bac+5)


Benjamin Del Olmo, diplômé 2015 du Master Grande Ecole
 

Benjamin Del Olmo Master Grande Ecole ExceliaPourquoi avoir choisi Excelia Group ?

J’ai choisi Excelia Group pour son campus riche en activités et la diversité d'étudiants qui le fréquente. Mais également car ce cursus proposait un parcours tourné vers l'international et qu’il se trouvait à La Rochelle.

Après une 2ème année axée sur l’Asie Pacifique, ma 3ème année, exclusivement en anglais et axée « International project management » m'a fortement aidé pour mes projets professionnels. 

 

Pouvez-vous nous parler de vos expériences professionnelles réalisées dans le cadre de votre formation ? 

Côté stages, j’ai réalisé le premier à Santa Barbara en Californie dans une entreprise de collecte de produits et nourriture au profit de personnes défavorisées. J’ai aussi joué un rôle opérationnel chez Mobilboard à Paris, en assurant des visites de la capitale sur des Segway pour des touristes venus du monde entier lors d’un second stage. Enfin, mon dernier stage s’est déroulé en Chine au sein de l’entreprise Walomo, développant des produits gonflables destinés à l’exportation. C’est à cette occasion que j’ai eu l’opportunité de faire mes preuves auprès de dirigeants, désormais devenus les principaux investisseurs de mon activité actuelle.

 

Quels sont vos meilleurs souvenirs au sein d'Excelia Group ?

La variété des rencontres que j’ai faites durant ces quatre années d’études et les activités extrascolaires, comme la victoire de notre liste BDE par exemple, sont mes meilleurs souvenirs. J’ai également beaucoup apprécié l’ouverture sur l’international que m’ont procuré les travaux de groupes avec des étudiants internationaux. Enfin, la découverte de la Chine m’a ouvert les yeux sur la capacité de production de ce pays et m’a même donné envie d’y développer mon business !

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre création d’entreprise en Chine ?

Suite à mon stage de fin d’études en Chine, j'ai décidé d’y créer une entreprise commercialisant les structures gonflables produites par Walomo : Windstand. 

Avec un chiffre d’affaires de 400 000 dollars en 2017 et la création constante de nouvelles références vendues dans plus de 18 pays, ma société est en pleine expansion. Véritable usine du monde, où toutes les grandes entreprises viennent acheter pour importer sur leur propre marché, mon implantation en Chine me permet d’envisager de vendre sur toute la planète. 

Mes débuts professionnels ont été très formateurs : j’ai gagné en confiance et négocié de gros volumes avec des hauts dirigeant. Je peux désormais continuer mon développement en me confrontant à des marchés toujours plus importants.

 

Avec-vous un conseil à donner à nos étudiants ?

Je leur dirais de croire en leurs rêves et de ne pas être conformistes. Même s’il y a d’abord des échecs, il faut persévérer et rester soi-même.

fr