L’événementiel : faire face à la situation sanitaire

L’événementiel fait partie des secteurs brutalement touchés par la crise sanitaire de la covid-19.

Poline Mornet, étudiante - Excelia

 

 

Un secteur symbole de rassemblement, de partage, de la découverte et du spectacle subit de grandes diminutions ou même un arrêt total de l’activité. Lucile Degli Esposti, fondatrice et dirigeante de la société Passage events (conseil et formation en Marketing et Communication, Digitale et Événementielle) nous explique et témoigne de l’impact qu’a la covid-19 sur le monde de l’événementiel.

En savoir plus sur Lucile Degli Esposti

 

B2B

 

Comme toutes les industries, l’événementiel a dû faire face à de nouveaux enjeux en repensant ses démarches, ses activités et en se digitalisant davantage.

S’adapter à la crise pour ce secteur représente d’importantes difficultés, « certains acteurs du marché événementiel ne se sont pas encore relevés et attendent une réouverture de leurs projets, voir pour certains autres, il n’y aura pas de futur… » explique Lucile Degli Esposti.

 

Adaptation est le mot d’ordre que chaque secteur a dû appliquer pour tenter de survivre à cette crise, mais comment l’évènementiel s’est-il adapté ?

 

Pour certains acteurs de ce secteur, il a fallu continuer à faire évoluer les fonctionnalités du digital en se formant et en montrant créativité et innovation.

Lucile Degli Esposti a notamment organisé des formations « Digitalisation de l’événement » « Art et digitalisation » « Digitalisation de la TPE », un outil essentiel pour pallier cette crise et garder des activités qualitatives.

Les applications marquantes pour ce domaine restent unanimes, celles permettant la Visio conférence, idéal pour le télétravail, pouvant en l’occurrence remplacer facilement les réunions professionnelles.

 

Les vidéos live ont aussi représenté une alternative attractive pour les salons ainsi que les portes ouvertes.

Lucile Degli Esposti a d’ailleurs participé à la concrétisation virtuelle d’un salon professionnel « Provence Prestige », où elle a coaché les exposants à se préparer pour la captation vidéo de leur stand digitalisé. En plus d’une livraison à domicile, un drive était mis en place afin que les clients puissent retirer leurs commandes. S’adapter, c’est ce que la structure et les commerçants ont réussi à réaliser pour maintenir l’événement.

 

Cependant, le digital ne résout pas tout,

Certaines activités n’avaient aucune possibilité de se digitaliser, tous les événements ne peuvent être remplacés par des vidéos live. Les festivals ou concerts en sont l’exemple même, en effet, ce que recherche les gens n’est pas seulement une écoute de l’artiste mais un engouement, une célébration, un moment de fête inoubliable. Au vu des contraintes sanitaires qu’impose l’Etat, il est difficile d’imaginer un retour imminent des festivals.

L’avenir de l’événementiel est complexe à imaginer dans le contexte actuel, « L’harmonie et les bénéfices humains de l’association physique et virtuelle me semble essentiel » estime notre experte.

 

Notre formatrice a imaginé 3 recommandations pour réinventer l’événementiel en période de crise sanitaire :

  • S’adapter aux contraintes sanitaires imposées pour organiser des événements locaux de plus petite envergure mais en les multipliant si besoin.
  • Organiser des « résidences événementielles » où les participants seraient d’abord testés afin d’être autorisés en plus grand nombre à participer à des événements sur des durées longues (type de cluster événementiel, comme c’est le cas dans certains milieux : artistique, télévisuel et même politique si on pousse l’analyse).
  • Poursuivre la digitalisation événementielle

 

Autre défi qu’a dû relever les sociétés d’événementielles ?

Élaborer des stratégies pour maintenir leur notoriété et entretenir des liens avec leur clientèle.

Encore une fois, s’appuyer sur les leviers digitaux a été la solution pour Passage Events : emails, newsletter, animation des réseaux sociaux ainsi que phoning et quelques fois des rendez-vous physiques quand nécessaire.

Afin d’imaginer une reprise totale de l’événementiel sereine, il est indispensable de faire preuve de créativité et de dynamisme pour faire survivre des activités menacées de disparaître.

 

Cette crise sanitaire a permis à Lucile Degli Esposti de se lancer dans un projet inspirant et créatif, l’écriture de son premier ouvrage littéraire.

Elle explique, « l’idée m’a été imposée par une envie d’agir sur mon « temps de cerveau disponible » et un besoin de communiquer et de laisser une trace sur ces moments de vie confinés. ».

 

L’événementiel représentera un des domaines les plus affectés et affaiblis par la crise sanitaire.

Chaque acteur de ce domaine l’a abordé différemment et a pu ou non se relever grâce au digital. Se réinventer a été impossible pour certains mais pour d’autres, il a pu montrer que d’autres activités ont été possibles et réalisables. Une reprise prudente et créative est imaginée par l’événementiel

fr